Des paysages façonnés par 5000 ans de pastoralisme

Ingénieux Caussenards

Un troupeau de brebis - Lacaune

Un troupeau de brebis – Lacaune

Arrivé sur un territoire entièrement recouvert de forêt environ 3000 ans avant JC, l’Homme a ouvert les paysages en éliminant les arbres, essentiellement pour obtenir de l’herbe pour les troupeaux. Vivre sur les causses a demandé à l’Homme de développer des trésors d’ingéniosité pour composer avec un contexte climatique complexe, car à la croisée de climats méditerranéen, océanique et continental, et une nature de roche dominante particulière : le calcaire.

 

La gestion de l’eau : Apprivoiser l’eau !

 Une lavogne ou lavagne

Les hivers sont froids et les étés sont secs et chauds. L’eau, rare en surface. L’Homme l’a récupéré dans des grottes puis il a construit des citernes accolées à son habitat et même réalisé des toits citernes pour mieux récupérer l’eau de pluie. Pour abreuver les troupeaux, il a empierré les mares naturelles (lavognes) afin de les protéger de la dégradation due au piétinement des animaux et préserver la qualité de l’eau.

 

 

Paysan aménageur

Sur les plateaux, pour cultiver des céréales et plus tard des espèces fourragères, il a retiré et mis en tas les cailloux (pierriers ou « clapas »). Dans les gorges, il a confectionné des terrasses, ou « traversiers » (que vous trouverez encore autour de Madières ou Navacelles avec des oliviers ou des vignes). Le long des parcelles, il a bâti des murs ou « murallous » pour protéger les cultures ou retenir les troupeaux dans des enclos, il a édifié des cazelles ou « capitelles » pour s’abriter des intempéries ou ranger des outils. Sur des zones de pâturage (« parcours »), il a édifié des drailles pour se rendre en altitude l’été afin de trouver de l’eau et des ressources herbagères, il a aussi aménagé des cavités rocheuses (« baumes »). Des bergeries (« jasses ») ont été construites pour accueillir des troupeaux sédentaires ou issus de la grande transhumance.

 

Invalid Displayed Gallery

 

L’agropastoralisme de nos jours

Une brebis - Lacaune

Une brebis – Lacaune

Plus de 80 % de la surface du territoire de l’Opération Grand Site est valorisée par les activités agropastorales.

L’agropastoralisme contemporain se caractérise par une très grande diversité de ses productions et des espèces élevées (ovins, bovins, caprins, équins, parfois même lamas et bisons). Il se caractérise aussi par une valorisation des productions, y compris sous forme de ventes directes, ou au sein dans les maisons de sites, un rôle de gestionnaire des territoires de plus en plus reconnu (ex : agropastoralisme et biodiversité, agropastoralisme et maintien des paysages) et une prise en compte des autres usages du territoire (ex : passages de clôtures adaptés pour tous types de randonnées).

 

 

 

 

Invalid Displayed Gallery

Mentions légales | Liens partenaires | Marchés publics
2014 Grand Site du Cirque de Navacelles
Crédits photos : Syndicat Mixte Navacelles, CCPV, CCL&L, CPIE des Causses Méridionaux, Cigale Aventure, C&L.